Extrait...

Passiflora caerulea:
Plante grimpante, à croissance rapide. Originaire d'Amérique latine, utilisée en ornement pour son feuillage divisé jusqu'à la base, d'un beau vert, tiges ramifiées qui servent de haies et pour ses fleurs caractéristiques, assez grande, blanche ayant une couronne mauve ou bleuâtre. Les fruits ovoïdes peuvent être comestibles mais sans gout marqué.
Cette espèce de passiflore supporte la gelée mais craint les vents et nécessite une bonne humidité du sol. 
Floraison : Mai-Juin à Septembre
En dehors de son aspect ornemental, la passiflore peut devenir envahissante.  

La passiflore (nouar essaâ) a des effets contre l’anxiété et la tension nerveuse. Ce sont ses fleurs et ses feuilles qui sont utilisées pour la tisane. Infusez 2 g de passiflore pendant 5-10 minutes dans 100 ml d’eau bouillante. Buvez une tasse avant de vous coucher. En cas de nervosité, il est conseillé d’en boire plusieurs tasses dans la journée.
Le soir d'Algérie 3/11/2013

Annonces


Ce site est aussi le votre. Nous vous proposons de s'inscrire et choisir vous même votre identifiant et votre mot de passe
Lire la Suite

Comment utiliser ce site ?
Lire la Suite

Cet espace est le votre. Utilisez-le pour passer des annonces relatives au développement et à la gestion des Ressources Biologiques. 
Lire la Suite

Décennie des Nations Unies pour la biodiversité 
Lire la Suite

Le CNDRB lance le réseau des lichens en Algérie
Lire la Suite

Dernieres Espèces Saisies

Nombre total d'espèces saisies: 4543
Retour à la liste des espèces

Fusariose du dattier, Date palm fusariosis,

Espèce



Noms Vernaculaires: Bayoudh (Afrique du Nord),

Synonymes: Neocosmospora vasinfecta (, 0), Cylindrophora albedinis (, 1930), Fusarium albedinis (, 1934), Fusarium oxysporum var. albedinis (, 1950),

Forme biologique: Champignon(s)microsc

Nature: Introduite

Description:

Agent pathogène de la fusariose du palmier dattier 'Bayoud'. C'est un chapignon microscopique qu'on isole à partir de palmiers dattiers atteints, et d'autres espèces de la famille des Arecaceae, ou à partir de fragments de porteurs sains ; henné (Lawsonia inermis),  luzerne (Medicago sativa). On peut aussi l'isoler à partir du sol.

Les cultures fraîchement isolées sur milieu sélectif sont colorées en rose saumon, et avec le temps virent au vert au rose, pourpre, pêche ou violet.

Sous un microscope, les microconidies sont sphériques ou allongées et légèrement courbées. Elle sont unicellulaires. Les macroconidies sont falciformes, triseptés. Les chlamydospores sont soit isolées ou groupées par 2 ou 3.



Ressources Impliquées

Personnes ressources:
Liste Des personnes ayant travailler sur cette espèce:

PersonneDétails
Khellafi Hafida
Tirichine Hadj Med
Boudeffeur Saïd
Karkachi N/eddine

Les Institutions:
Liste Des institutions ayant travailler sur cette espèce:

InstitutionDétails
Lab. R. Z. Arides (LRZA)
Inst. Nat. de Protec (INPV)
Inst. Nat. Rech. Agr (INRAA)

Savoirs et Savoir faire

1Application:

Dans la région du Touat (à Bouda) les agriculteurs ayant des champs atteints de la maladie du Bayoudh, replantent côte à côte un palmier sensible d'un cultivar commercial (Aghamu) avec  un petit rejet du cultivar résistant Taqerbuch. Avec le temps et quelques années plus tard, si le palmier commercial meurt, Taqeruch prendra sa place. L'exploitation ne reste pas vide. Apparemment les agriculteurs remarquent qu'i y a baisse de l'attaque de la maladie dans les parcelles ou la plantation mixte est pratiquée.

Enseignement:

Cette approche mérite d'être suivi ou reprise expérimentalement. Car il se peut que le sol est devenu immunisé sous les effets des exsudats racinaires.

Par ailleurs, il es possible et parce que Taqerbuch est très recherchée, les gents ne veulent pas perdrent ces rejets même d'un petit calibre. Ainsi, il est planté sans gêner l'irrigation. Par la suite il sera transplanté dans une nouvelle place.

Detenteur de savoir: Agriculteu

Habitats

Régions où est distribuée Fusarium oxysporum f.sp. albedinis:
Saoura: Hamada et plateau
Touat:

Il s'agit d'un chapelet d'oais regroupees dans des sous régions comme Tsabit, Bouda, Timi, Tamentit, et celles qui continuent dans le Touat El-Henna jusqu'a Sali et ensuite Reggan.


Gourara: Initialement les oasis de la Sebkha de Timimoun et par extention celles des régions voisines (Tinerkouk, Swani, Taghouzi, Asrafat, Charouine, Deldoul, Aougrout et Lemtarfa etc.
Tidikelt:

Les oasis d'Aoulef laarab, Aoulef Chorfa, Timokten, Akabli, Tit et celle d'In salah, InGhar, Foggaret Zoua. Par extention leur sont rattachées les deux petites oasis isolées d'InBelbel et Matriouen situées au pieds du plateau du Tademai

Chebka: M'Zab (Daya, Ghardaia (1970), BenIsguen, Bounoura, El-Ateuf), Metlili (1934), Sebseb, Zelfana (depuis 2002). 

Media



Avez vous des photos? Vidéos? Sons à partager?


Références Bibliographiques

Compilée par: A. Benkhalifa le :13/12/2009