Extrait...

Salvia aegyptiaca :
Calice glabre ou à poils très courts ; corolle petite d’un violet pâle dépassant à peine le calice ; plante buissonnante, très rameuse à branches très intriquées et plus souvent extrêmement broutées et mal développées ; feuilles dentées, les supérieures très petites.

Réputée pour soigner les yeux, pour dégager un corps étranger de l’œil  on peut y mettre une ou deux graines, ou seulement l'eau de trempage. Le mucilage qui les entoure entraîne le corps étranger. Utilisé également si on a avalé un corps étranger, il faut dans ce cas absorber une bonne pincée, et c'est également le mucilage qui va entourer l'intrus. 

Utilisée en antiseptique, et en infusion pour soulager les maux d'estomac.

Annonces


Ce site est aussi le votre. Nous vous proposons de s'inscrire et choisir vous même votre identifiant et votre mot de passe
Lire la Suite

Comment utiliser ce site ?
Lire la Suite

Cet espace est le votre. Utilisez-le pour passer des annonces relatives au développement et à la gestion des Ressources Biologiques. 
Lire la Suite

Décennie des Nations Unies pour la biodiversité 
Lire la Suite

Le CNDRB lance le réseau des lichens en Algérie
Lire la Suite

Dernieres Espèces Saisies

Nombre total d'espèces saisies: 4543
Retour à la liste des espèces

Palmier de Guadalupe,

Espèce



Synonymes: Erythea edulis (, 1880),

Forme biologique: Palmier(s)

Nature: Introduite

Description:
Palmier originaire de l'Ile de Guadalupe (Mexique) à tronc de longueur moyenne atteignant 10-12 m, se dénudant bientôt, densément et irrégulièrement annelé. Feuilles formant une large couronne peu dense, verte, sortant d'une sorte de feutre; à pétiole atteignant 1,5 m, filamenteux à la base, à marges nues ou portant quelques dents calleuses très distantes de 1-3 mm; ligule courte, ovée ou oblongue inéquilatère, à sommet tomenteux; limbe cordé suborbiculaire en évantail, de 1 à 2 m de diamètre, à segments très nombreux, libres jusqu'à 1/3-1/2 du rayon, à nervures fines et nombreuses, bifides au sommet, un peu filifères. Fleurs blanc verdâtres, solitaires ou en petites fascicules, en spadices courtes souvent ne depassant pas les pétioles et s'allongeant à maturité jusqu'à 1,5 m.  

Ressources Impliquées

Personnes ressources:
pas de nouvelles informations!
Les Institutions:
pas de nouvelles informations!

Savoirs et Savoir faire

pas de savoir et savoire-faire pour cet espece!!

Habitats

non

Media



Avez vous des photos? Vidéos? Sons à partager?


Références Bibliographiques

Compilée par: L. Saadi le :31/10/2012