Extrait...

Fusarium oxysporum f.sp. albedinis:

Agent pathogène de la fusariose du palmier dattier 'Bayoud'. C'est un chapignon microscopique qu'on isole à partir de palmiers dattiers atteints, et d'autres espèces de la famille des Arecaceae, ou à partir de fragments de porteurs sains ; henné (Lawsonia inermis),  luzerne (Medicago sativa). On peut aussi l'isoler à partir du sol.

Les cultures fraîchement isolées sur milieu sélectif sont colorées en rose saumon, et avec le temps virent au vert au rose, pourpre, pêche ou violet.

Sous un microscope, les microconidies sont sphériques ou allongées et légèrement courbées. Elle sont unicellulaires. Les macroconidies sont falciformes, triseptés. Les chlamydospores sont soit isolées ou groupées par 2 ou 3.



Dans la région du Touat (à Bouda) les agriculteurs ayant des champs atteints de la maladie du Bayoudh, replantent côte à côte un palmier sensible d'un cultivar commercial (Aghamu) avec  un petit rejet du cultivar résistant Taqerbuch. Avec le temps et quelques années plus tard, si le palmier commercial meurt, Taqeruch prendra sa place. L'exploitation ne reste pas vide. Apparemment les agriculteurs remarquent qu'i y a baisse de l'attaque de la maladie dans les parcelles ou la plantation mixte est pratiquée.

Annonces


Ce site est aussi le votre. Nous vous proposons de s'inscrire et choisir vous même votre identifiant et votre mot de passe
Lire la Suite

Comment utiliser ce site ?
Lire la Suite

Cet espace est le votre. Utilisez-le pour passer des annonces relatives au développement et à la gestion des Ressources Biologiques. 
Lire la Suite

Décennie des Nations Unies pour la biodiversité 
Lire la Suite

Le CNDRB lance le réseau des lichens en Algérie
Lire la Suite

Dernieres Espèces Saisies

Nombre total d'espèces saisies: 4543
Retour à la liste des espèces

Espèce



Noms Vernaculaires: L’baraka البراقة (Ziban),

Synonymes: Rostraria cristata (, 1971),

Forme biologique: ...Herbe(s)

Nature: Naturelle

Description:
Panicules parfois plus au mois lâches, mais généralement spiciformes. Épillet: indépendants, à composition très variable: soit à une fleur fertile, soit à une fleur fertile suivie de rudiments, soit à 2 fleurs avec rudiments; soit enfin multiflores. Dans tous les cas la rachéole se prolonge après la dernière fleur. Glumes nettement inégales; la supérieure à la fois plus longue et plus
large. Paléole nettement plus courte que la lemme. Lemme glabre ou couverte de poils mous; à nervures peu saillantes, ponctuées-tuberculeuses. Plante de 5-60 cm, à panicule très variable, mais pouvant atteindre 12 cm.
L’aire de répartition et habitat: 
Répandu au Sahara septentrional et central.
Très commune partout: Broussailles, pâturages,
steppes, cultures, forêts.

Ressources Impliquées

Personnes ressources:
pas de nouvelles informations!
Les Institutions:
pas de nouvelles informations!

Savoirs et Savoir faire

pas de savoir et savoire-faire pour cet espece!!

Habitats

non

Media



Avez vous des photos? Vidéos? Sons à partager?


Références Bibliographiques

Compilée par: S. BENDOU le :12/02/2014